Discussion entre C. Paeye, les membres du Coglab et G. Allan sur le projet Sensory Odyssey x Coglab.

Le 9 novembre 2021, au Makerlab (Centre de Recherches Interdisciplinaires, Paris IVe), a eu lieu une rencontre entre l’association CogitErgo et celle du Coglab. Cet évènement avait pour but d’encourager une collaboration entre les deux associations dans le cadre du projet de l’exposition-spectacle Sensory Odyssey sur lequel travaille le Coglab. En effet, les membres de CogitErgo pouvaient apporter une mobilisation rapide d’un grand nombre de personnes, ce qui s’avérait utile pour réaliser les passations pour ce projet. Par ailleurs, cette rencontre visait également à donner à certains étudiants l’opportunité de rejoindre le Coglab de façon permanente, en tant que bénévoles.

Un grand nombre des membres de CogitErgo, étudiants comme professeurs, étaient présents à cette réunion. Les principaux membres du Coglab impliqués dans la collaboration avec Sensory Odyssey et Gwenael Allan, le créateur de l’exposition, ont également participé à la rencontre. 

Tout d’abord, les différentes associations ont exposé leurs activités respectives. Ensuite, le projet de Sensory Odyssey a été présenté. 

Présentation du Coglab

Créé depuis 2013 par Romain Rouyer (actuel président), le Coglab est le fruit de la cohésion de plusieurs associations (notamment la FRESCO et Neurotech X). Cherchant à promouvoir la diffusion et l’accès aux connaissances en sciences cognitives et en neuro-technologies grâce à une démarche de science citoyenne et ouverte, le Coglab regroupe des experts et passionnés de divers horizons.

Ses projets, portant toujours sur le thème des sciences cognitives, sont variés et reposent principalement sur la méthode expérimentale, qui utilise la plupart du temps des équipements de haute technologie (eye-tracker, EEG…) mis à disposition.

Le Coglab est donc un lieu d’expérimentation, qui ouvre tous les lundis soirs (hacknight) et qui est entièrement animé par des bénévoles.

Présentation de CogitErgo 

Marie, notre présidente, s’est ensuite chargée de présenter CogitErgo. L’association étant encore jeune, Marie a surtout présenté les projets visant à la développer. Elle a également mis en avant les bénéfices qui pourraient naître de la collaboration entre le Coglab et CogitErgo. 

Présentation de Sensory Odyssey

Sensory Odyssey est une exposition-spectacle ayant lieu au Muséum de l’Histoire Naturelle du 23 octobre 2021 au 4 juillet 2022. Cette exposition multisensorielle permet à ses visiteurs de voyager à travers huit scènes de la nature allant des zones tropicales aux glaciers du grand Nord. L’expérience sensorielle, à la fois visuelle, auditive, et olfactive, provoque chez les visiteurs une sensation d’immersion au sein de la nature.

  • Collaboration Sensory Odyssey x Coglab

Sensory Odyssey a contacté le Coglab dans le but de réaliser une recherche-action pour évaluer l’émerveillement des visiteurs. Pour cela, une expérience a été montée par différents membres du Coglab. L’expérience vise à prélever différentes données sur des visiteurs volontaires à l’aide des outils du Coglab (conductance cutanée, mesure de l’activité cérébrale par EEG, eye-tracking, rythme cardiaque). De plus, un questionnaire sera administré aux participants, pour connaître leur état interne et leur expérience subjective. À plus long terme, le Coglab a pour objectif de rédiger des publications à partir de ces données.

Suite à ces présentations, nous avons pu participer à un moment d’échange entre les deux associations. Cet échange s’est rapidement orienté vers le fait que l’expérience mise en place s’avérait peut-être trop exploratoire, avec un intérêt pour un trop grand nombre de données risquant de rendre les résultats trop flous. Cette limite pourrait rendre difficile l’éventuelle publication d’un article. Un autre point fut relevé : certaines notions permettant d’évaluer l’émerveillement (concept qui semble n’avoir jamais été évalué en tant que tel) semblaient trop imprécises. En particulier, l’équipe du Coglab portait un intérêt particulier à l’état de Flow (i.e état mental atteint par une personne lorsqu’elle est complètement plongée dans une activité et qu’elle se trouve dans un état maximal de concentration, de plein engagement et de satisfaction dans son accomplissement), notion qui reste encore mal définie aujourd’hui. L’idée selon laquelle on pouvait relever divers problèmes méthodologiques au sein de l’expérience a notamment été soutenue par Céline Paeye, enseignante-chercheuse à l’Université de Paris et référente du master PCFA (Psychologie Cognitive Fondamentale et Appliquée), fortement impliquée dans l’association CogitErgo. Elle a ainsi souligné et explicité les limites posées par cette recherche – limites qui avaient déjà été abordées auparavant par des membres de CogitErgo adhérents au Coglab. La discussion s’est alors poursuivie pour rendre l’étude plus ciblée, notamment en proposant des méthodologies d’investigation de l’émerveillement. Ce fut un échange riche et constructif : différents points de vue ont pu être confrontés, ce qui a permis in fine de mieux développer le projet.

Membres de CogitErgo pendant l’échange entre tous les partenaires de la rencontre

Nous avons continué cet échange de façon plus conviviale autour d’un verre et d’un repas. Ce moment informel a permis aux membres des deux associations de faire un peu mieux connaissance.

Pour en savoir plus sur les associations CogitErgo et Coglab ainsi sur l’exposition Sensory Odyssey :